vendredi 14 mars 2014

Collectionner les 12 Moonwalkers (Partie 1)



La collection d'autographes d'astronautes peut se faire de plusieurs façons, de plusieurs facettes...
En voici une.
 
On peut collectionner les autographes des 12 hommes qui ont marché sur la Lune. Et il y a plusieurs façons de les collectionner :
 
- Portraits d'astronautes signés
- Photos d'équipages signées
- Enveloppes philatéliques signées
- Photos sur la Lune signées
- Etc ...
 
Pour les 12 Moonwalkers, j'aime bien cette façon qui les montrent sur la Lune, soit en saluant, soit en plein travail.
 
Voici donc un exemple de collection d'autographes de Moonwalkers les montrant saluant sur la Lune. On peut les trouver relativement facilement car la plupart des Moonwalkers encore en vie ont signé ou continuent de signer ce genre de photos, à des prix qui varient en fonction de là où vous les acheter. Bien sûr, la prudence reste de mise avant d'investir dans une telle collection... Donc, comparez, renseignez-vous et n'achetez pas à l'aveugle. N'hésitez pas à demander des conseils.
 
Lors des 6 missions qui se sont posées sur la Lune (Apollo 11, 12, 14, 15, 16 et 17), les Moonwalkers ont presque toujours et tous ''posés'' sur la Lune, soit seuls, soit à côté du LEM, à côté du drapeau, à côté de la Jeep lunaire.
Seul Neil Armstrong n'a pas de photo ''posée'' sur la Lune car c'est lui qui tenait l'appareil photo. Pour Apollo 12, Charles Conrad pose à côté de la sonde Surveyor.

A partir d'Apollo 14, on peut reconnaitre les commandants de missions aux bandes rouges sur la combinaison au niveau des bras et des jambes.

Apollo 11 : Neil Armstrong et Buzz Aldrin


Apollo 12 : Charles Conrad et Alan Bean


Apollo 14 : Alan Shepard et Edgar Mitchell


Apollo 15 : David Scott et James Irwin


Apollo 16 : John Young et Charles Duke


Apollo 17 : Gene Cernan et Harrison Schmitt

Avec Apollo 17, on peut choisir entre plusieurs poses dont celles-ci.


 
(Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969)
(la qualité des scans varie en fonction de l'année du scan)
 

samedi 8 mars 2014

Le programme X-24A - Lifting Body



Il y a 45 ans, le 17 avril 1969, le Martin-Marietta X-24A effectuait son premier vol avec comme pilote le Major de l’US Air Force Jerault R. ‘’Jerry’’ Gentry.

 
Le X-24A fait suite aux Lifting Body développés par la NASA et l’US Air Force dans le cadre du programme PILOT, et ces études de vol serviront particulièrement à la conception de la navette spatiale.
 
Voir le sujet sur les 40 ans du X-24B :
 
Après les Lifting Body M2-F1, M2-F2, M2-F3 et HL-10, c’est au tour du X-24A de voler.
 
Pour ce programme qui comporta 28 vols d’essais (10 non motorisés et 18 motorisés), trois pilotes d’essais se partagèrent les vols de ce programme :

- Jerry Gentry (US Air Force : 13 vols)
- John Manke (NASA : 12 vols)
- Cecil Powell (US Air Force : 3 vols)


Le dernier vol s’effectua le 4 juin 1971 et retourna dans les ateliers de Martin-Marietta pour être transformé en X-24B. Il était plus simple, plus efficace, plus rapide et moins onéreux d’adapter ce prototype plutôt que d’en construire un autre.


 
Le X-24A d’origine n’existe donc plus, mais on peut le voir (l’imaginer) au travers du X-24B qui est exposé au musée de l’US Air Force à Dayton dans l’Ohio.
 
Mais, pour ceux qui visitent ce musée, ils peuvent voir à côté du X-24B, un X-24A.
 
En fait, il s’agit à l’origine d’une maquette du Martin-Marietta SV5-J, qui se voulait être une version remotorisée du X-24A et qui a été transformée en X-24A.

 
 
Voici une petite rétrospective de ce programme
au travers de la collection et de la philatélie.

 


17 avril 1969 : 1er vol libre / non motorisé (Vol 1)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 811 km/h
Altitude : 13 720 mètres
Durée de vol : 217 secondes


8 mai 1969 : 2ème vol libre / non motorisé (Vol 2)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 781 km/h
Altitude : 13 720 mètres
Durée de vol : 253 secondes

21 août 1969 : 3ème vol libre / non motorisé (Vol 3)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 653 km/h
Altitude : 12 190 mètres
Durée de vol : 270 secondes

 
9 septembre 1969 : 4ème vol libre / non motorisé (Vol 4)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 687 km/h
Altitude : 12 190 mètres
Durée de vol : 232 secondes


24 septembre 1969 : 5ème vol libre / non motorisé (Vol 5)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 677 km/h
Altitude : 12 190 mètres
Durée de vol : 257 secondes


22 octobre 1969 : 6ème vol libre / non motorisé (Vol 6)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 662 km/h
Altitude : 12 190 mètres
Durée de vol : 238 secondes


13 novembre 1969 : 7ème vol libre / non motorisé (Vol 7)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 730 km/h
Altitude : 13 720 mètres
Durée de vol : 270 secondes

 
25 novembre 1969 : 8ème vol libre / non motorisé (Vol 8)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 776 km/h
Altitude : 13 720 mètres
Durée de vol : 266 secondes

 
24 février 1970 : 9ème vol libre / non motorisé (Vol 9)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 870 km/h
Altitude : 14 325 mètres
Durée de vol : 258 secondes

 
19 mars 1970 : 1er vol motorisé (Vol 10)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 977 km/h
Altitude : 13 530 mètres
Durée de vol : 424 secondes


2 avril 1970 : Vol libre motorisé (Vol 11)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 976 km/h
Altitude : 17 890 mètres
Durée de vol : 435 secondes

 
22 avril 1970 : Vol motorisé (Vol 12)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 1 042 km/h
Altitude : 17 787 mètres
Durée de vol : 408  secondes

 
14 mai 1970 : Vol motorisé (Vol 13)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 845 km/h
Altitude : 13 595 mètres
Durée de vol : 513 secondes

 
17 juin 1970 : Vol motorisé (Vol 14)
Pilote : John Manke (USAF)
Vitesse : 1 117 km/h
Altitude : 18 593 mètres
Durée de vol : 432 secondes

 
28 juillet 1970 : Vol motorisé (Vol 15)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 1 058 km/h
Altitude : 17 678 mètres
Durée de vol : 388 secondes

 
11 août 1970 : 1er vol libre / non motorisé (Vol 16)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 112 km/h
Altitude : 19 477 mètres
Durée de vol : 413 secondes


26 août 1970 : Vol motorisé (Vol 17)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 783 km/h
Altitude : 12 650 mètres
Durée de vol : 479 secondes

 
14 octobre 1970 : 1er vol supersonique motorisé (Vol 18)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 340 km/h
Altitude : 20 696 mètres
Durée de vol : 411 secondes


28 octobre 1970 : Vol supersonique (Vol 19)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 548 km/h
Altitude : 21 763 mètres
Durée de vol : 417 secondes
 

20 novembre 1970 : Vol supersonique (Vol 20)
Pilote : Jerry Gentry (USAF)
Vitesse : 1 547 km/h
Altitude : 20 607 mètres
Durée de vol : 217 secondes
 

21 janvier 1971 : Vol motorisé (Vol 21)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 161 km/h
Altitude : 15 819 mètres
Durée de vol : 462 secondes

 
4 février 1971 : Vol libre / non motorisé (Vol 22)
Pilote : Cecil Powell (USAF)
Vitesse : 745 km/h
Altitude : 13 715 mètres
Durée de vol : 235 secondes

(Enveloppe signée par le pilote Cecil Powell)

 
18 février 1971 : Vol supersonique (Vol 23)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 707 km/h
Altitude : 20 544 mètres
Durée de vol : 447 secondes


1er mars 1971 : Vol  motorisé (Vol 24)
Pilote : Cecil Powell (USAF)
Vitesse : 1 131 km/h
Altitude : 17 343 mètre
Durée de vol : 437 secondes


29 mars 1971 : Vol supersonique (Vol 25) 
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 1 772 km/h
Altitude : 21 488 mètres
Durée de vol : 446 secondes


12 mai 1971 : Vol supersonique (Vol 26)
Pilote : Cecil Powell (USAF)
Vitesse : 1 570 km/h
Altitude : 21 610 mètres
Durée de vol : 423 secondes


25 mai 1971 : Vol supersonique (Vol 27)
Pilote : John Manke(NASA)
Vitesse : 1 344 km/h
Altitude : 19 903 mètres
Durée de vol : 548 secondes

 
4 juin 1971 : vol motorisé (Vol 28)
Pilote : John Manke (NASA)
Vitesse : 921 km/h
Altitude : 16 580 mètres
Durée de vol : 517 secondes

(Enveloppe signée par le pilote John Manke)


(Poste de Pilotage / Crédit : NASA Dryden-Armstrong Flight Research Center)

(Photo Presse Roll-Out du 11 juillet 1967 chez Martin-Marietta à Baltimore)

 
 
Série de photos (d'après diapos) d'une maquette de X-24A pour une exposition en 1972.
 

 
(Boite Maquette - Nr GP-026 de Mach 2 éditée en 2000)

 
(Crédit : Collection Space Quotes - Souvenirs d'espace / Spacemen1969 / Stéphane Sebile) 
 
 
 
 
 
 
 
 

samedi 1 mars 2014

USA - 21 mai 1981 - Emission de la série Space Achievement


Le 21 mai 1981 est émis, aux Etats-Unis, une des plus belles séries philatéliques sur le spatial, si ce n’est, pour moi, la plus belle.

Space Achievement Commemorative Stamps


Quelques semaines auparavant, la navette spatiale Columbia effectuait son premier vol, le premier vol d’une navette spatiale.
 
Nouvelle étape de l’exploration spatiale américaine, la navette spatiale est l’élément central de cette série.
 
D’un format particulier, cette série se présente sous a forme d’un bloc de huit timbres (vendu à partir d’une feuille de 48 timbres / 6 blocs), et met donc en scène les quatre phases d’un vol de navette spatiale, accompagné de quatre timbres représentant les grandes réussites spatiales américaines, passées et futures.
 
Après le diptyque Apollo, Skylab, Pioneer, Apollo-Soyouz et Viking, c’est encore l’artiste Robert T. McCall qui dessine et conçoit cette magnifique série.


Les timbres étaient gravés, ce qui fait immédiatement ressortir la beauté de ceux-ci. Ils étaient imprimés sur des panneaux de 192 timbres divisés en feuille de 48 timbres.
 
Le bloc mesure 12,4 x 6,5 cm).
 
La valeur faciale était de 18 cents correspondant au tarif du courrier intérieur à l’époque.


 
Descriptif des timbres :
 
Apollo (en haut à gauche) : Exploring the Moon
Skylab (en haut à droite) : Understanding the Sun
Pioneer (en bas à gauche) : Probing the Planets
Hubble (en bas à droite) : Comprehending the Universe
Navette spatiale (au centre) : Benefiting Mankind
 
Les quatre timbres aux extrémités sont plus petits que les quatre timbres navette spatiale qui se trouvent au centre du bloc.
 
Les quatre timbres consacrés à la navette spatiale représentent les 4 phases d’un vol d’une mission en navette :
Décollage, mise en orbite, travail en orbite et retour sur Terre, avec la Terre en arrière-plan.

 
Le 1er Jour officiel à lieu le 21 mai 1981 au Kennedy Space Center où une cérémonie spéciale est organisée. A cette cérémonie participaient Richard G. Smith, le directeur du KSC, l’équipage du premier vol d’une navette, John Young et Robert Crippen, et bien sûr, l‘artiste Robert T. McCall.

 
Il y a eu officiellement 7 027 549 flammes mécaniques ‘’First Day of Issue’’ apposées sur des documents philatéliques.
Il en existe de deux tailles différentes :
- La flamme Grande Taille était apposée sur les documents comportant le bloc entier.
- La flamme Petite Taille était apposée sur les documents comportant un seul ou deux timbres.

(Avec timbre Or 24 Carats et dessin de Robert McCall)

Le chiffre important de plus de 7 millions de flammes apposées, donc de plus de 7 millions de documents, s’explique par le fait que les oblitérations concernaient soit le bloc entier, soit les timbres à l’unité.
 
Avec ce tirage aussi important, il n’est donc pas étonnant de trouver de très nombreux documents philatéliques, confectionner par les collectionneurs, les négociants et les institutions.
 
Parmi les belles enveloppes, il y a celles de Fleetwood, dont les illustrations de celles-ci sont l’œuvre de Jim Butcher, autre célèbre artiste spatial.

Série (4 des 6 enveloppes) signée par l'astronaute Richard Truly

 
Les timbres ont aussi été vendus à Houston ce jour-là, mais pas de flamme 1er Jour.
On rencontre le cachet manuel du 21 mai.
Il existe des documents avec la flamme 1er Jour du KSC et le cachet manuel de Houston.

 
 
Quelques documents philatéliques émis :
 
(Couverture d'un encart spécial)
 (Livret spécial Association collectionneurs)
 
(Couverture livret spécial USPS)


(Feuillet spécial USPS)

(Réplique en Or 24 Carats / Uniquement sur enveloppe 1er Jour)
Comme toutes les émissions de timbres, il y a eu quelques variétés comme des non-dentelés accidentels, des piquages à cheval, des couleurs omises, etc …

Quelques exemples de piquages à cheval


Bloc Non Dentelé

Enveloppes avec dessins manuscrits de l'artiste Robert T. McCall


(Collection Stéphane Sebile / Space Quotes - Souvenirs d'espace)