mercredi 20 février 2019

20ème anniversaire de la mission Soyouz TM-29 Perseus


(en cours de publication)

Ce 20 février 1999, une fusée Soyouz décolle depuis le cosmodrome de Baïkonour. A son sommet, la capsule Soyouz TM-29 décolle avec trois cosmonautes à bord : 

- Viktor Afanassiev, Commandant (3ème vol)
- Jean-Pierre Haigneré, Ingénieur de vol (2ème vol), France
- Ivan Bella, cosmonaute (1er vol, Slovaquie

(Enveloppe décollage signée par l'équipage principal et l'équipage doublure)

C'est la première mission spatiale habitée russe qui décolle avec trois cosmonautes de trois pays différents. Pour la France, la mission prend le nom de Perseus et pour la Slovaquie, elle prend le nom de Stefanik.

Les patchs Perseus et Stefanik


Le vaisseau s'arrime à la station spatiale MIR le 22 février après deux jours de vol. Afanassiev et Haigneré compléteront l'équipage MIR-27 avec Sergueï Avdeiev qui est dans l'espace depuis le 13 août 1998. Bella rentrera avec les deux autres membres de l'équipage résident de MIR-26 le 28 février.




Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

dimanche 10 février 2019

Le Hawker Hunter Mk.58 J-4099 du Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget / Claude Nicollier


Le Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget (qui fête ses 100 ans cette année) abrite, parmi les quelques 350 appareils de ses collections (réserve comprise) un Hawker Hunter Mk58 de l'Armée de l'Air suisse immatriculée J-4099.

(Le Hawker Hunter Mk-58 J-4099 vu en 2009 sur le tarmac du Musée)
Cet appareil a une particularité que peu de visiteurs savent : il a été piloté par Claude Nicollier, premier et actuellement toujours le seul astronaute suisse.

Le Hawker Hunter est un avion de chasse britannique qui a effectué son premier vol en 1951 et est entré en service en 1954.

En 1957, l'Armée de l'Air suisse (les Forces Aériennes Suisses) commence à chercher un nouveau chasseur pour remplacer ses Vampire vieillissants. Plusieurs candidats sont en lice : le Follant Gnat, le F-86 Sabre et Hawker Hunter. C'est ce dernier qui gagne la compétition. La Suisse passe une commande de 100 appareils.

Ce sera la version améliorée Mk.58 qui sera livrée.

La Suisse utilisera quelques 160 Hunter jusqu'au 16 décembre 1994, date de leur retrait du service actif. La Patrouille Suisse, l'équipe de démonstration en vol des Forces Aériennes Suisses a utilisé également le Hawker Hunter Mk.58 jusqu'en 1994.

A la fin de sa carrière, la Suisse donna 31 appareils à des musées dont celui-ci qui est donc maintenant au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget. Il arriva au Bourget, en vol, le 13 décembre 1996.
Quelques autres Hunter furent offert à des forces aériennes amies (12 exemplaires).

Quelques 2 000 exemplaires (toutes versions confondues) du Hawker Hunter ont été construits et quelques uns volent encore - des baptêmes de l'air existent en Suisse notamment.

Pour revenir à l'exemplaire conservé au Musée de l'Air et de l'Espace, le J-4099, il est donc arrivé en vol le 16 décembre 1996 au Bourget.


Et il a donc la particularité d'avoir été piloté par Claude Nicollier, le premier astronaute suisse. Si, si... et on le sait car c'est marqué dessus.


Claude Nicollier est astrophysicien. Sélectionné en 1978 comme astronaute par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) dans son premier groupe de sélection et à l'origine pour le programme Spacelab.
Il sera le premier non américain à devenir Mission Specialist et volera 4 fois avec la navette spatiale (4 navettes différentes) : STS-46 en 1992, STS-61 (pour Hubble) en 1993, STS-75 en 1996 et STS-99 (pour Hubble) en 1999.
Claude Nicollier est le premier suisse dans l'espace (et toujours le seul actuellement) et il a passé en tout 42 jours 12 heures 03 minutes dans l'espace.


En 1966, Claude Nicollier entre dans les Forces Aériennes Suisses comme pilote de milice et pilotera des Northrop F-5E Tiger et des Hawker Hunter, dont celui du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.


L'appareil se trouvait sur le tarmac jusqu'en 2013 puis lors de l'installation du Salon du Bourget 2013, il est parti aux réserves du Musée à Dugny où il se trouve toujours. On peut donc le voir seulement lorsque les réserves sont visibles du public, en général une fois par an lors des Journées du Patrimoine. Ce qui est bien, comme cela il est à l'abri car le marquage commençait à s'effacer.

Crédit + Photos : Stéphane Sebile / Spacemen1969
                            Space Quotes - Souvenirs d'espace


dimanche 3 février 2019

25ème anniversaire de la mission STS-60 / 3 au 11 février 1994


(en cours de publication)

Ce 3 février 1994, la navette spatiale Discovery s'envole pour sa 18ème mission dans l'espace qui est STS-60. A bord se trouvent 6 astronautes :

- Charles Bolden, Commandant (4ème vol)
- Kenneth reightler, Pilote (2ème vol)
- N. Jan Davis, Spécialiste de Mission n° 1 (2ème vol)
- Ron Sega, Spécialiste de Mission n° 2 (1er vol)
- Franklin Chang-Diaz, Spécialiste de Mission n° 3 (4ème vol)
- Sergueï Krikalev, Spécialiste de Mission n° 4 (3ème vol)


Cette mission est particulière à plus d'un titre, mais dont la finalité et l'objectif est identique : préparation aux futurs vols navettes-MIR.
C'est pour cela que Sergueï Krikalev est à bord de Discovery. C'est le premier cosmonaute russe dans un vaisseau américain depuis la mission Apollo-Soyouz en 1975.



Bien sûr, il y avait d'autres objectifs importants pour cette mission comme le déploiement (ou presque) de l'expérience WSF (Wake Shield Facility) et le laboratoire Spacehab dans la soute.

Après 8 jours 07 heures 09 minutes dans l'espace, l'équipage revient sur Terre, à Cape Canaveral, le 11 février 1994.




Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace