mercredi 5 août 2020

Un Jour - Un Objet Spatial n° 00380 / Billet et pièce "Objectif Mars" du Futuroscope


Un Jour - Un Objet Spatial n° 00380
Billet touristique 0 euro et Pièce "Objectif Mars" du Futuroscope


Je vais spolier un peu un de mes futurs reportages (pour fin août normalement) 😉😉😉

Depuis le 27 juin dernier, date de la réoiverture des parcs de loisirs après le confinement, le Futuroscope de Poitiers propose une nouvelle attraction qui devrait beaucoup plaire aux jeunes et moins jeunes : Objectif Mars.

Cette attraction, qui aurait dû à l'origine ouvrir le 28 mars dernier, est la toute dernière de ce célèbre parc - c'est aussi la plus chère depuis son ouverture (on parle quand même de 20 millions d'euros) et une des plus ambitieuses pour son public : à savoir l'emmener dans l'espace en tant qu'astronaute.

Je ne vais pas parler de quelque chose que je n'ai pas encore testé (heureusement que j'arrive un peu à marcher car l'accès pour les fauteuils roulants ne semble pas prévu = on verra bien sur place), et même si j'ai un ami qui m'a dit que c'était GENIAL, j'attends par moi-même 😉 C'est d'ailleurs lui qui m'a offert les "objets du jour".

Pour résumer, Objectif Mars vous permet d'entrer dans la peu d'un astronaute au travers de plusieurs phases et tests et dans un bâtiment spécialement conçu. 
Une fois préparé à la mission spatiale vers Mars (équipement, confinement, éruptions solaires, champs magnétiques, vitesse supraluminique, etc...), c'est que vous êtes prêt : un voyage en roller coaster (plus communément appelé Grand Huit) vous permet cela et bien sûr avec de la Gravité Zéro.


Revenons un peu à l'objet du jour. A l'instar de celui que je vous avais présenté pour La Cité de l'Espace 'le 00086 du 21 août 2018 en cliquant ICI), voici donc le Billet touristique 0 euro dédié à cette nouvelle attraction du Futuroscope (depuis 2016, le Futuroscope émet un billet touristique lors de chaque nouvelle attraction).

Je l'ai accompgné aussi d'une pièce/médaille qui est exactement sur le même thème du billet, ce qui n'est pas si fréquent dans les émissions de ces billets et pièces - Merci à toi Paul pour ces cadeaux.

J'ai flouté le numéro de série, car ne pouvant plus prendre les objets par la main gauche, je suis obligé de les scanner, et comme ils sont scannés en HR, cela évitera les copies.



Happy Collecting !

Crédit ; Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

dimanche 2 août 2020

Un Jour - Un Objet Spatial n° 00379 / Romance de Mars dédicacé par Bruno Bellamy


Un Jour - Un Objet Spatial 
n° 00379 / 2 août 2020

Cet été, nous sommes plein Mars ! 😂😂😂

Après Al-Amal, Tianwen et Mars2020, je vous propose un nouverau voyage vers Mars, cette fois-ci avec l(illustrateur et dessinateur de BD Bruno Bellamy.

Romance de MARS


Pour les plus anciens, comme moi 😊😊😊, Bruno Bellamy, ce sont des dessins de filles, le plus souvent court-vêtues (très court même) qui ont fait le bonheur des lecteurs du magazine de jeux de rôles Casus Belli dans les années 80 (il existe encore de nos jours). Ces filles dessinées sont les célébrissimes Bellaminettes. Elles ont été présentes pendant 14 ans !
(Retrouvez les touts, ou presque, sur le blog de Bruno Bellamy : 


Dans les années 80-90, Bruno Bellamy a travaillé et illustré pour de nombreux magazines informatique.

En 2012, sur son blog (voir plus haut), il publie, suite à un pai, une mini-BD mensuelle. En 2014, il rassemble les publications en une seule et même histoire. Il retravaille les textes et les dessins de cette BD, en 50 pages, et il l'a publie en s'auto-éditant : c'est Romance sur Mars !
(voir l'historique sur sob blog ici : https://bellaminettes.com/bd/mars/).

Je vais pas vous raconter l'histoire, il y a un très beau résumé en 4ème de couverture 😂😂😂, mais j'ajoute que le héros, Bruno Bellamy lui-même, part en reportage sur Mars, et que sa rencontre avec son hôte, une martienne, va tourner.. à la romance. La BD, très plaisante à lire, parle aussi, entre autres, d'écologie, de capitalisme, de développement durable (thème qui semblent être chers à l'auteur).


Mon exemplaire a été dédicacé par Bruno Bellamy, ce qui ajoute ''du piquant'' à l'ouvrage.


Happy Collecting !

Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

samedi 1 août 2020

Les émissions philatéliques consacrées au Programme Viking - 45ème anniversaire (1975-2020)


(en cours de publication)

LE PROGRAMME VIKING EN PHILATELIE

Dans quelques jours, le 20 août et le 9 septembre, nous allons célébrer mes 45 ans du lancement des sondes américaines Viking 1 et Viking 2 vers Mars. Loccasion de revenir sur ce programme au travers de la philatélie.

Pour faire suite à mon articme sur 60 ans d'exploration de Mars par la philatélie (1960-2020)
Cliquez ICI


22) 20 août 1975
Viking 1 (USA)

Lancement de la sonde Viking 1


23) 9 septembre 1975
Viking 2 (USA)

Lancement de la sonde Viking 2




13 octobre 1975 : Programme Viking (Paraguay)

Emission f'un bloc


30 avril 1976 : Programme Viking (USA)

Emission s'une flamme illustrée lors de l'exposition annuelle de philatélie et de numismatie qui se tient à Chicago.


24 juin 1976 : Programme Viking (Haute-Volta)

Emission d'une série de 5 timbres
Emission d'un bloc
Emission de 5 feuillets individuels reprenant les timbres



19 juin 1976 : Mission Viking (USA)

La sonde Viking 1 réussit son insertion en orbite martienne
Enveloppe signée par différents responsables du programme Viking


7 juillet 1976 : Programme Viking (Ascensio)

Emission de 3 timbres pour les 20 ans de la NASA (Station réception satellite de la NASA à Devils Hashpit, Station de la NASA aux Bahamas, Viking)


20 juillet 1976 : Mission Viking  (USA)

La sonde Viking 1 se pose sur Mars
Enveloppe signée par différents responsables dont James Martin, le Program Manager


7 août 1976 : Mission  Viking (USA)

La sonde Viking 2 réussit son insertion martienne et sa mise en orbite
Enveloppe signée par différents responsables dont James Martin, le Program Manager


3 septembre 1976 : Mission Viking (USA)

La sonde Viking 2 se pose à son tour sur Mars
Enveloppes signées par différents responsables du Programme Viking, dont James Martin, le Program Manager


16 septembre 1976 : Programme Viking (USA)

Emission d'un timbre par la République Centrafricaine


11 novembre 1976 : Commémoration exploration Mars (Hongrie)

Emission d'une série de 8 timbres commémorant l'exploration de Vénus et de Mars.


15 juillet 1977 : Commémoration Mission Viking  (USA)

Commémoration du 1er anniversaire / Cachet de la ville de Mars en Pennsylvanie


20 juillet 1977 : Commémoration Mission Viking  (USA)

Commémoration du 1er anniversaire / Cachet de la ville de Viking dans le Maine)


20 juillet 1978 : Programme Viking (USA)

Emission d'un timbre / Ici, Premier Jour coïncidant avec les 9 ans de l'alunissage d'Apollo 11 dédicacé par les 2 auteurs créateurs des timbres utilisés Robert McCall et Paul Calle


29 juillet 1979 : Commémoration Viking (USA)

Et proposition d'un rover martien pour les futures missions martiennes


9 mars 1981 : Programme Viking (USA)

Emission d'un timbre issu d'une sériede 3 (Youri Gagarine, Alan Shepard, Viking) dans le cadre des 20 ans des vols de Gagarine et Shepard.
Document signé par Louis Arquer, créateur du timbre et de la série


15 février 1982 : Programme Viking (Djibouti)

Emission d'une série de 3 timbres "Anniversaires spatiaux" (5 ans Viking, 10 ans Luna 9 et 20 ans John Glenn).






Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

vendredi 24 juillet 2020

Un Jour - Un Objet Spatial n° 00378 / Motivation spatiale


Un Jour - Un Objet Spatial
n) 00378 / 24 juillet 2020

Motivation spatiale par les astronautes

Il y a quelques années, l'Association of Space Explorers (ASE) a lancé un programme de dons appelé "Paroles de l'espace / Space Notes" (ou approchant - je n'ai plus le nom exact en tête et comme l'ASE ne le propose plus, il n'est plus sur leur site). Quoiqu'il en soit, pour un don d'environ 35 euros, vous pouviez recevoir un petit mot personnalisé d'un astronaute ou cosmonaute, parmi la quinzaine qui étaient volontaires pour cette opération.

Petit rappel : l'Association des Explorateurs de l'Espace est une association dont les membres sont uniquement des femmes et des hommes ayant déjà été dans l'espace et, chose importante, ayant fait au moins une orbite autour de la Terre.

L'ASE fait la promotion du spatial auprès des jeunes pour les inspirer au travers de bourses, conférences, etc... Chaque annéee, elle tient un Congrès mondial des astronautes dans un pays et ville dufférents chaque année - en 2017, il a eut lieu à Toulouse (voir mon article complet en cliquant ICI). Durant ce Congrès, une journée est consacrée à la rencontre auprès de jeunes dans les écoles ou autres : c'est le Community Day (voir mon article sur celui de 2017 en cliquant ICI).

Une fois choisi le cosmonaute ou l'astronaute de votre choix, vous pouviez expliquer en quelques mots ce que vous vouliez (motivation, anniversaire, félicitations à un examen) et même fournir une phrase (peu importe la langue) que la personne choisie pourra recopier et même improviser.
Et on recevait la réponse quelques jours à quelques semaines après.

Certains astronautes n'étaient disponibles qu'une seule fois (leur nom était annoncé seulement pendant quelques jours et avec un nombre de demandes limitées) et d'autres ont été disponibles tout le long de l'opération.

Voici (sur les 18 reçues) quatre exemples d'encouragements et autres messages reçus par les enfants. C'est toujours la même carte (il y avait 2 choix mais j'ai pris toujours la même). Et ce sont aussi les astronautes qui ont écrit et envoyé les cartes et les enveloppes. 

Un très joli cadeau pour les enfants et ils étaient très fiers et excités quand une lettre arrivaient à la maison. Je fais un sur deux pour éviter les doublons. Au final, 9 cartes pour Maddy et 9 pour Timothy (même si Rusty Schweickart s'est un peu mélangé les crayons 😊😊😊 - l'enveloppe d'envoi est bien marquée Timothy).

Happy Collecting !







Crédit : Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

jeudi 16 juillet 2020

Les 37 vols du Northrop HL-10 (1966-1970) vu par les yeux du collectionneur


Ce 17 juillet 2020, nous célébrons les 50 ans du 37ème et dernier vol d'un Northrop HL-10. L'occasion de revenir un peu sur ce Lifting Body au travers des yeux d'un collectionneur.

S'il y a eu 37 vols libres (motorisés ou non), le programme du HL-10 comporte de nombreux vols captifs également. Ils ont été effectués soient pour des tests de calibrages, préparations à des vols libres, annulation de lâcher pour cause mécanique, météo, etc... Il y a eu 16 vols captifs (à ma connaissance), ce qui porte à 53 en tout (c'est pour cela qu'on voit des chiffres supérieurs à 37 sur certains documents philatéliques). Je ne m'attacherai qu'aux vols libres du programme en indiquant les vols captifs.

Mes sources sont les Fact Sheets de la NASA (notamment pour les vols libres), ma documentation issus d'objets de collection, les infos recueillies auprès des pilotes (Dana, Manke, Hoag) ainsi que les Flight Log de Bill Dana et de Peter Hoag.



Rapide historique des Lifting Body

Entre 1963 et 1975, la NASA teste une flotte de ‘’Lifting Body’’ qui volèrent au NASA Flight Research Center (renommé Dryden Flight Research Center en 1976, en hommage à Hugh L. Dryden) à Edwards, en Californie pour démontrer et tester les capacités de vol (dans l’atmosphère) de véhicules sans ailes, les ‘’Lifting Body’’ ou corps portant.
(Enveloppe signée par Hugh Dryden)

Ces ‘’Lifting Body’’ étaient conçus pour revenir de l’Espace et atterrir comme un avion sur un site d’atterrissage pré-désigné.

Ces avions uniques, aux formes aérodynamiques si particulières, furent le M2-F1, M2-F2, M2-F3, HL-10, X-24A et X-24B.

Les informations et les données recueillies de ce programme ont directement contribué au développement tant de la Navette Spatiale, que du X-33 ou X-38, que des formes aérodynamiques d’avions ailés.


L’ajout d’ailerons et l’amélioration des commandes de vol permirent aux pilotes le contrôle et la stabilisation de leur avion lors de leur trajectoire de vol.

Tous, sauf le M2-F1, ont été motorisés par le moteur-fusée XLR-11, moteur déjà utilisé pour les vols du Bell X-1. Ils étaient largués par des Boeing B-52. Le M2-F1, prototype léger, était lui non-motorisé.


Rapide retour sur le programme du Northrop HL-10


Le HL-10 fût livré au FRC par Northrop en juin 1966. Bruce Peterson effectua le 1er vol le 22 décembre de la même année.
(Couverture du n° de février 1965)
Le  HL-10 vola 37 fois et établit plusieurs records pendant son programme de vol. Le 18 février 1970, le pilote de l’US Air Force, le Maj. Peter Hoag, atteignît la vitesse de Mach 1,86, la plus grande vitesse atteint par un Lifting Body. 9 jours plus tard, Bill Dana, monta à 90 303 pieds d’altitude, devenant la plus haute altitude obtenue par Lifting Body. Le HL-10 fût aussi le premier Lifting Body à effectuer un vol supersonique le 9 mai 1969, avec John Manke aux commandes.

Le HL-10 avait un fond plat et un haut arrondi. Dans sa configuration finale, il avait 3 dérives dorsales afin d’améliorer les capacités de vol de l’appareil.

Il avait 6,40 mètres de long pour une envergure de 4,14 mètres. Son poids était de 2 936  kgs et son poids maximum fût de 4 535 kgs.

Les vols du HL-10 contribuèrent grandement à la conception de la navette spatiale (sans les moteurs qui ont été utilisés pour les retours). Le dernier vol eût lieu le 17 juillet 1970.
(Couvertures de juin 1966 et kuillet 1967)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Il y eu 5 pilotes durant ce programme :

Bruce Peterson (1 vol / 1966)



Jerault ''Jerry'' Gentry (9 vols / 1968)


John Manke (10 vols / 1968-1969)


William ''Bill'' Dana (9 vols / 1969-1970)



Peter Hoag (8 vols / 1969-1970)



- 2 vols captifs en décembre 1966 avant le 1er lâcher

22 décembre 1966 : 1er vol

Pilote : Bruce Peterson
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 735 km/h (mach 0,69)
Durée du vol : 187 secondes

1er vol libre d'un HL-10 / Vol non motorisé



Mars 1968 : vol captif

15 mars 1968 : 2ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 684 km/h (mach 0,61)
Durée du vol : 243 secondes

Vol non motorisé

3 avril 1968 : 3ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 732 km/h (mach 0,69)
Durée du vol : 242 secondes

Vol non motorisé


Avril 1968 : vol captif

25 avril 1968 : 4ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 739km/h (mach 0,69)
Durée du vol : 258 secondes

Von non motorisé

3 mai 1968 : 5ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 732 km/h (mach 0,69)
Durée du vol : 245 secondes

Vol non motorisé

16 mai 1968 : 6ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 719 km/h (mach 0,68)
Durée du vol : 265 secondes

Vol non motorisé


28 mai 1968 : 7ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 698 km/h (mach 0,66)
Durée du vol : 245 secondes

Vol non motorisé / vol de prise en mains


11 juin 1968 : 8ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 697 km/h (mach 0,64)
Durée du vol : 246 secondes

Vol non motorisé

21 juin 1968 : 9ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 681 km/h (mach 0,64)
Durée du vol : 271 secondes

Vol non motorisé

Juillet-septembre 1968 : 4 vols captifs

24 septembre 1968 : 10ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 722 km/h (mach 0,68)
Durée du vol : 245 secondes

Vol libre bon motorisé
Moteur XLR-11 installé

3 octobre 1968 : 11ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 758 km/h (mach 0,71)
Durée du vol : 243 secondes

Vol libre


Octobre 1968 : Vol captif

23 octobre 1968 : 12ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 12 100 mètres
Vitesse : 722 km/h (mach 0,67)
Durée du vol : 189 secondes

1er vol motorisé d'un HL-10
Extinction prématurée du réacteur et retour plus rapide

13 novembre 1968 : 13ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 13 000 mètres
Vitesse : 843 km/h (mach 0,61)
Durée du vol : 385 secondes

Vol motorisé de 186 secondes avec 2 chambres de combustion allumées

Novembre-décembre 1968 : 2 vols captifs

9 décembre 1968 : 14ème vol

Pilote : Jerault Gentry
Altitude : 14 450 mètres
Vitesse : 812 km/h (mach 0,87)
Durée du vol : 394 secondes

Vol motorisé avec 2 chambres de combustion allumées

Décembre 1968 à avril 1969 : 2 vols captifs

17 avril 1969 : 15ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 16 070 mètres
Vitesse : 973 km/h (mach 0,99)
Durée du vol : 400 secondes

Vol motorusé avec 3 chambres dce combustion allumées


25 avril 1969 : 16ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 743 km/h (mach 0,70)
Durée du vol : 252 secondes

Vol non motorisé / vol de prise en mains


9 mai 1969 : 17ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 16 250 mètres
Vitesse : 1 197 km/h (mach 1,13)
Durée du vol : 410 secondes

Vol motorisé avec 3 chambres de combustion allumées
1er vol spersonique du HL-10


20 mai 1969 : 18ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 14 970 mètres
Vitesse : 959 km/h (mach 0,90)
Durée du vol : 414 secondes

Vol motorisé avec 3 chambres de combustion allumées

28 mai 1969 : 19ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 18 960 mètres
Vitesse : 1 1311 km/h (mach 1,24)
Durée du vol : 398 secondes

Vol motorisé et supersonique avec 2 chambres de combustion allumées

6 juin 1969 : 20ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 13 720 mètres
Vitesse : 727 km/h (mach 0,67)
Durée du vol : 231 secondes

Vol non motorisé / vol de prise en mains


19 juin 1969 : 21ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 19 540 mètres
Vitesse : 1 483 km/h (mach 1,40)
Durée du vol : 378 secondes

Vol motorisé et supersonique avec 2 chambres de combustion allumées

23 juin 1969 : 22ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 19 450 mètres
Vitesse : 1 350 km/h (mach 1,27)
Durée du vol : 373 secondes

Vol motorisé et supersonique avec 2 chambres à combustion


6 août 1969 : 23ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 23 190 mètres
Vitesse : 1 641 km/h (mach 1,54)
Durée du vol : 372 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

Août 1969 : Vol captif

3 septembre 1969 : 24ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 23 760 mètres
Vitesse : 1 541 km/h (mach 1,45)
Durée du vol : 414 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées


Septembre 1969 : Vol captif

18 septembre 1969 : 25ème vol

Pilote : John Manke
Altitude : 24 140 mètres
Vitesse : 1 340 km/h (mach 1,26)
Durée du vol : 426 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

30 septembre 1969 : 26ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 16 380 mètres
Vitesse : 980 km/h (mach 0,92)
Durée du vol : 436 secondes

Vol motorisé avec 2 chambres de combustion allumées


27 octobre 1969 : 27ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 18 470 mètres
Vitesse : 1 675 km/h (mach 1,58)
Durée du vol : 417 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

3 novembre 1969 : 28ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 19 540 mètres
Vitesse : 1 482 km/h (mach 1,40)
Durée du vol : 439 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées


17 novembre 1969 : 29ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 19 690 mètres
Vitesse : 1 693 km/h (mach 1,59)
Durée du vol : 408 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

21 noembre 1969 : 30ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 24 160 mètres
Vitesse : 1 532 km/h (mach 1,43)
Durée du vol : 378 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées


Décembre 1969 : Vol captif

12 sécembre 1969 : 31ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 24 370 mètres
Vitesse : 1 401 km/h (mach 1,31)
Durée du vol : 428 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

19 janvier 1970 : 32ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 26 410 mètres
Vitesse : 1 398 km/h (mach 1,31)
Durée du vol : 410 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

26 janvier 1970 : 33ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 26 730 mètres
Vitesse : 1 443 km/h (mach 1,35)
Durée du vol : 411 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées

18 février 1970 : 34ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 20 520 mètres
Vitesse : 1 976 km/h (mach 1,86)
Durée du vol : 380 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées
Vol le plus rapide du programme


Février 1970 : Vol captif

27 février 1970 : 35ème vol

Pilote : Bill Dana
Altitude : 27 524 mètres
Vitesse : 1 400 km/h (mach 1,31)
Durée du vol : 416 secondes

Vol motorisé et supersonique avec les 4 chambres de combustion allumées
Vol le plus haut du programme
Dernier vol motorisé du programme HL-10

("Wingless Flight" - Lithographie de et signé par Mark Karvon)

11 juin 1970 : 36ème vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 13 716 mètres
Vitesse : 809 km/h (mach 0,74)
Durée du vol : 202 secondes

Vol non motorisé


17 juillet 1970 : 37ème vol et dernier vol

Pilote : Peter Hoag
Altitude : 13 716 mètres
Vitesse : 803 km/h (mach 0;73)
Durée du vol : 252 secondes

Vol non motorisé



Le Northrop HL-10 se trouve de nos jours exposé à l'entrée de la base d'Edwards


En 1972, les thés Brooke Bond Tea produisent 50 cartes sur l'histoire de l'Aviation. La 50ème carte esr sur le Notyhrop HL-10.


Crédit ; Collection Séphane Sebile / Spacemen1969
             Space Quotes - Souvenirs d'espace
Sources ; Collection personnelle, NASA, le Fana de l'Aviation (notamment le n° 267 de fév. 1992).