dimanche 26 août 2012

ASTROPHILATELIE - Neil Armstrong et Apollo 11 (Partie 2)


Partie 1 : La mission vue du côté américain (cliquer sur le lien en bleu)
Partie 2 : Le timbre Apollo 11 des USA (cliquer sur le lien en bleu)

A partir du 20 juillet 1969, il y eu plusieurs émissions philatéliques commémorant la mission Apollo 11 (voir la partie 3) et Neil Armstrong (voir la partie 4).

Les Etats-Unis, bien sûr, commémorent cet événement, cet exploit, cette mission.

Dans le plus grand secret, l'artiste américain Paul Calle (qui avait déjà réalisé les timbres Gemini en 1967) est invité à réaliser le timbre commémoratif. Ce timbre ne sortira officiellement que le 9 septembre 1969 mais deux exemplaires non dentelés collés sur des enveloppes ont voyagé à bord du LEM et ont reçu une oblitération spéciale avec un cachet Moon Landing.
Ces deux enveloppes n'ont été portées à la connaissance du public que lors de la sortie officielle du timbre. Il y a eu également d'abord un essai du cachet sur un morceau de papier sans timbre que Neil Armstrong a réalisé avant la pose du cachet sur ces deux enveloppes (il ne fallait pas se rater donc autant faire un essai d'encrage avant / qu'est donc devenu cet essai ?).

(Fac-similé d'une des deux enveloppes)
Le timbre sort donc le 9 septembre 1969. Il représente un astronaute mettant le pied sur la Lune. Il n'est fait mention nul part du nom de cet astronaute. La tradition veut que l'on ne timbrifie pas de personnalités encore vivante... du moins, c'est une tradition de certaines démocraties.

Il est simplement indiqué : FIRST MAN ON THE MOON



La représentation vous est certainement familière. L'artiste s'est largement inspiré des photos faites avant la mission Apollo 11 lors des différents entrainements et où l'on voit vraiment cette position. Le talent de ce grand artiste qu'est Paul Calle, est que ce dessin est quasiment un ''d'après nature''. On s'y croirait presque... Le choix des couleurs est aussi très important et nous plonge directement au coeur de cet évènement.

Le timbre reçoit le numéro cataloge C76 (Catalogue US Scott).

L'impression se fait par feuille de 128 timbres divisés en 4 panneaux.

Il existe une variété qui fait que le timbre est aussi prisé par les non-astrophilatélistes. Le drapeau sur l'épaule gauche est parfois absent totalement sur certains timbres. Cette variété est très recherchée et peut valoir jusqu'à 2 000 fois la valeur d'un timbre normal !

Il n'existe qu'un seul cachet 1er Jour officiel, celui de Wahington DC. Il se présente sous la forme d'un double cachet et de la flamme First Day of Issue :

- Le premier cachet a la date du 9 septembre 1969 avec Washington DC.
- Le second cachet est une reproduction de celui emporté sur la Lune avec la date du 20 juillet 1969 et la mention Moon Landing.

Les deux cachets se rencontrent soit à la vertical, soit à l'horizontal.

(Enveloppes signées par l'artiste Paul Calle)
Il existe une quantité ''industrielle'' de 1er Jour officiel. Le décompte officiel est de 8 740 070 cachets 1er Jour apposés sur toutes sortes de documents.

(Documents philatéliques signés par Paul Calle)

Le timbre, bien sûr, n'a pas été vendu qu'à Washington DC ce 9 septembre, et on peut donc le retrouver sur d'autres enveloppes commémoratives datées elles aussi du 9 septembre 1969.

(Cachet du 9 septembre 1969 de la ville Apollo en Pennsylvanie)
La même enveloppe mais avec le cachet 1er Jour officiel

(Enveloppe signée par l'artiste Paul Calle)

A partir de ce timbre et de ces premiers jours, on peut monter une collection très sympa sur la mission Apollo 11.

Quelques exemples...

Fac-Similé d'une des deux enveloppes spécialement emportées sur la Lune avec le timbre. Celle-ci est signée par l'artiste Paul Calle, par l'équipage Apollo 11 (signée en personne lors de leur visite au Salon de l'Air et de l'Espace au Bourget en 1989 pour les 20 ans de la mission). Puis en 2005, j'ai ajouté le timbre français De la Terre à la Lune, signé par l'artiste Michel Bez.


FDC signé par Chris Kraft, Flight Director et Rocco Petrone, alors Directeur des Opérations de lancement au Kennedy Space Center lors du lancement d'Apollo 11 et qui était le nouveau directeur du programme Apollo lors de l'émission du timbre.


FDC signé par Gene Kranz, Flight Director


FDC signé par Stephen Bales, GUIDO, qui permis l'alunissage en comprenant de suite d'où venait la fameuse alarme au moment de se poser.



Il existe aussi un Premier Jour un peu spécial car il contient une médaille faite avec du métal de la capsule Columbia - Space Flown Medal.










ASTROPHILATELIE - Neil Armstrong et Apollo 11 (Partie 1)

(en cours de rédaction)

Partie 1 : La mission vue du côté américain (cliquer sur le lien en bleu)
Partie 2 : Le timbre Apollo 11 des USA (cliquer sur le lien en bleu)


Ce 20 juillet 1969, le module lunaire Eagle de la mission Apollo 11 s'apprête à se poser sur la Lune. A son bord, deux hommes, Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Le troisième homme de la mission, Michael Collins, se trouve lui, dans le module de commande, dans la capsule Columbia, en orbite autour de la Lune.

Le LEM se pose sans encombre dans la Mer de la Tranquillité. Neil Armstrong ouvre l'écoutille, descend lentement l'échelle et pose son pied sur la Lune. Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, un homme marche sur la Lune. Neil Armstrong réalise le plus vieux rêve de l'homme depuis que l'homme est homme. Buzz Aldrin le suivra quelques minutes plus tard.

''Un petit pas pour (un) homme, un bond de géant pour l'Humanité'', tels sont les premiers mots prononcés sur la Lune par Neil Armstrong.

Plus de 500 millions de personnes suivent cet évènement sur la radio, mais surtout sur la télévision.

Les hommages vont aussitôt apparaitre. Surtout en philatélie.

Voici donc une petite monographie de la mission Apollo 11 et aussi des timbres consacrés à Neil Armstrong. Il y a eu tellement d'hommages philatéliques de toutes sortes depuis ce 20 juillet 1969, qu'il faudrait plusieurs gros ouvrages pour les répertorier tous, à condition que cela soit possible de tous les répertorier.

Commençons tout simplement par la mission elle-même, vue du côté vraiment astrophilatélique, à savoir du côté américain.

16 juillet 1969 : Décollage de la fusée Saturn V avec à son bord les trois astronautes de la mission Apollo 11.

(Insurance Cover signée par les 3 astronautes / Flamme du Kennedy Space Center)
(Enveloppe signée par les Flight Directors Gene Kranz et Chris Kraft / Cachet de Cape Canaveral)
(Station de tracking de l'Observatoire Uttar Pradesh en Inde)
(Station de tracking de Moree en Australie)
La compagnie aérienne TWA édita également une enveloppe commémorant le départ de la mission Apollo 11 vers la Lune. C'est une enveloppe superbement illustrée qui a été offert à certaines personnes et clients. A l'intérieur de l'enveloppe se trouvait une lettre explicative signée par le Vice-Président de la compagnie.



20 juillet 1969 : Alunissage. Neil Armstrong devient le premier homme à marcher sur la Lune. La date réelle est le 21 juillet, heure universelle, mais avec le décalage horaire, nous étions encore le 20 juillet aux Etats-Unis. Et les américains ont gardé la date du 20 juillet !

(Alunissage / Cachet de Cape Canaveral)
Des enveloppes ont été emportées sur la Lune et deux enveloppes spéciales avec le timbre commémoratif Apollo 11 qui ne sera émis officiellement que le 9 septembre 1969, ont été oblitérées avec un cachet spécial moon Landing. Un article spécial sera consacré à ces Flown Moon Covers.

(Une des enveloppes transportées sur la Lune par Buzz Aldrin)
(fac-similé d'une des deux enveloppes oblitérées sur la Lune)

24 juillet 1969 : Retour sur Terre d' Apollo 11 dans le Pacifique. Les trois astronautes et la capsule Columbia seront récupérés par le porte-avions USS Hornet.

(Enveloppe avec cachet de l'USS Hornet avec un morceau de Kapton Foil de la capsule Columbia)
L'USS Hornet n'était bien sûr pas le seul navire de la flotte de l'US Navy, soit dans le Pacifique, soit dans l'Atlantique.
(USS Goldsborough de la flotte Pacifique)
(USS New de la flotte Atlantique)



lundi 13 août 2012

Les missions spatiales habitées et le Journal de Mickey

(En cours de rédaction)

Il y eu beaucoup de journaux qui ont bien sûr relatés les missions spatiales habitées. Les enfants ne furent pas en reste, et de nombreuses revues pour enfants parlèrent des missions, et souvent de superbe manière.

Lors des vols habités avec des ''spationautes'' français, comme on les appelaient, des articles spéciaux ont été publiés, avec les spationautes eux-mêmes comme invités, rédacteurs, etc...

Il y a eu bien sûr, le journal Tintin, qui fera l'objet d'un article spécial.

Je vais parler ici du Journal de Mickey, qui a été très ''productif'' concernant les vols habités français.

On trouve souvent dans ces articles beaucoup de dessins inédits, et des photos que l'on retrouvent pas ailleurs. Les astronautes se sont souvent impliqués dans les articles relatant leur mission spatiale.

Voici quelques exemples - L'article sera complété au fur et à mesure.


1982 - Jean-Loup Chrétien - Soyouz TM-6 PVH

N° 1576 - septembre 1982




1985 - Patrick Baudry - STS-51G Discovery

N° 1703 - février 1985





1985 - Patrick Baudry - STS-51G Discovery

N° 1704 - février 1985





1988 - Jean-Loup Chrétien - Soyuz TM-7 Aragatz

N° 1904 - décembre 1988







dimanche 5 août 2012

1ère enveloppe ayant voyagé dans la navette spatiale - La FLOWN Cover de STS-8


La NASA en collaboration avec la Poste américaine (USPS) a fait voyager plusieurs documents postaux à bord de la navette.

Le premier date de 1983.

STS-8 CHALLENGER FLOWN COVER



• Transportée dans l’Espace avec la Navette Challenger, cette enveloppe est une des pièces maîtresse de l’Astrophilatélie.
• Ce sont les premières enveloppes à être transportées dans l’Espace avec la Navette Spatiale.
C’est aussi le premier objet de ce type conçu pour le grand public.
• En 1983, l’USPS (United States Postal Service), les Postes US, s’arrange avec la NASA pour transporter 500 000 enveloppes sur la Navette Challenger MAIS seules 261 900 ont volé, les autres ayant été détruites (ainsi que 2 523 autres abîmées durant le vol).
• Chaque enveloppe possède un numéro de série au verso.
• Chaque enveloppe est fourni avec un livret explicatif couleur de 6 pages (folder) sur le vol de la mission STS-8
Ce document est publié conjointement par l'USPS et la NASA. Il permet de mettre l’enveloppe en valeur au centre de celui-ci.

Cette une enveloppe est illustrée par le logo couleur de la mission STS-8.

Cette enveloppe possède un cachet postal du Kennedy Space Center du 14 août 1983 (date de mise en soute) sur le premier timbre consacré au courrier spatial américain à $9.35 (Aigle et Lune, Scott n° 1909)
Ce cachet est illustré avec la mention NASA 25ans 1958-1983, et avec la mention ‘’Space Mail / Orbited via STS-8 (Courrier Spatial / En orbite par STS-8).

Elle possède également 2 autres cachets postaux sur le recto :

LAUNCHED ABOARD CHALLENGER / AUG 30 1983
RETURN TO EARTH EDWARDS AFB / SEP 5 1983


Le cachet RETURN TO EARTH est également présent au recto.

Au verso, se trouve le numéro de tirage de l’enveloppe.
Les enveloppes numérotées de 0 à 999 ont volé dans le cockpit et ont été données à USPS pour des expositions à travers les USA.
L'enveloppe n° 0 est au Musée de la Poste à Washington D.C et est signée par l'équipage.

En règle générale, les astronautes ne signent pas cette enveloppe sauf exception. Mais un pacte a été passé entre eux afin qu'il n'y aucune enveloppe signée totalement. On théorie, on ne pourrait avoir que 4 des 5 astronautes.

Pour acquérir cette enveloppe, allez sur le net ou chez votre négociant, etc... Mais attention, certains connaissent l'histoire de cette enveloppe et le fait qu'elle est volée dans l'espace fait qu'on la trouve à des prix assez haut. La moyenne rencontrée est d'environ 50-100 euros.

Mais bien sûr, en cherchant un peu, on peut la trouver pour beaucoup moins chère (j'en ai acquis un petit lot aux USA à $5 l'unité).

On en trouvait plein aux alentours de $15-20 juste avant la fin du programme navette, mais maintenant, l’effet nostalgie joue à plein et les prix ont augmenté à cause d’une demande importante.

Il existe, en très petite quantité, quelques enveloppes qui n’ont jamais voyagé et qui n’ont pas été détruites. Elles sont EXTRÊMENT RARES et très très recherchées. Seules le numéro de l’enveloppe permet de déterminer si elle a volé ou non. Un listing existe.

Voici donc, a quoi elle ressemble. Et c'est uniquement une identique à celle-ci qui a été dans l'espace. Il existe des 1er jour du timbre de KSC mais qui n'ont rien à voir puisqu'il n'ont pas voyagé dans l'espace.



samedi 4 août 2012

FLOWN SEED - Les graines de tomates ayant voyagé à bord de LDEF de 1984 à 1990


Le 6 avril 1984, Challenger décollait pour la mission STS-41C. Dans la soute se trouvait LDEF (Long Duration Exposure Facility) qui transportait 57 expériences.




Largué en orbite, LDEF avait à son bord, parmi les expériences embarquées, 132 000 kits de graines (SEED) de tomates Rutgers Supreme California, fournies par la société George W. Park Seed Company de Greenwood en Caroline du Sud.


L’expérience gérée par le NASA Langley Space Center reçue naturellement le nom de SEEDS : Space Exposed Experiment Developed for Students.

L’objectif de cette expérience était de voir si les graines de tomates exposés aux rayonnements cosmiques et aux vents solaires, seraient ‘’atteintes’’. Les étudiants devaient recevoir les graines ayant séjourné dans l’espace et un échantillon des mêmes graines, qui elles, n’avaient pas volé. Ils devaient les planter et pouvoir ainsi comparer les deux types de graines.

Le nom de code de l’expérience SEEDS était : P0004-01

LDEF avait la taille d’un petit bus scolaire (près de 10 mètres de long et 10 tonnes). Largué le 7 avril 1984, il devait être originellement récupéré en 1985 par une mission navette. Mais avec les nombreux décalages de missions et l’accident de Challenger en janvier 1986, il ne fut ramené sur Terre que le 20 janvier 1990 par la navette Columbia lors de la mission STS-32.


Les graines, comme les autres expériences, sont donc restées 2 076 jours (5 ans 8 mois et 1 semaine) dans l’espace, parcourant ainsi 32 422 orbites.

Les sachets de graines ont été récupérés et distribuées aux étudiants. De nombreuses plantations ont été réalisées et beaucoup se sont passées avec succès. Des pousses à succès ont encore été annoncées en 2007 ! Soit après plus de 20 ans !!!

Pour les collectionneurs, on peut encore trouver des sachets de graines ayant volé, qui sont toujours fournies avec des sachets de graines n’ayant jamais volé.

C’est un très bel objet (les pochettes sont très attrayantes) pour les collectionneurs. On en trouve parfois sur les sites d’enchères, mais attention aux prix, car cela va vraiment d’une fourchette très basse (environ 10 euros le sachet) à très haute (un site réputé d’un organisme américain d’astronomie propose un sachet pour plus de 100 euros). Je dirai qu’un prix moyen de 25-50 euros est très raisonnable) Donc, comme à chaque fois, soyez patient et n’hésitez pas à prendre le temps de chercher. Ou bien contactez-moi ;-)

Voici à quoi ressemble le paquet ayant volé (recto-verso) et celui n’ayant pas volé.

C’est clairement indiqué dessus, donc on ne peut pas se tromper :
Space Exposed Seed et Earth Based-Seed.

Il est aussi indiqué l’emplacement du stockage du sachet dans LDEF.

(Collection Stephane Sebile / Spacemen1969)

(Collection Stéphane Sebile / Spacemen1969)

Crédit : Stéphane Sebile / Spacemen1969
            Space Quotes - Souvenirs d'espace