dimanche 25 mai 2014

Le Goodwill Flight Tour de l'équipage Apollo 11



Voir aussi : Les Goodwill Moon Rock d'Apollo 11 (cliquez sur ce lien)


Goodwill Round The World Flight Tour
Le tour du monde de l’équipage Apollo 11


Le 16 juillet 1969, la mission Apollo 11, composée de Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, décolle de Cape Canaveral pour la Lune.

Le 20 juillet (heure de Houston), Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Il devient le premier homme à marcher sur la Lune.
‘’C’est un petit pas pour un homme,  un bond de géant pour l’humanité’’.

Buzz Aldrin le rejoindra quelques minutes plus tard, et ensembles, ils resteront à peu près deux heures trente sur le sol lunaire, où ils feront des photos, quelques expériences rapides (Alsep) et récolteront environ 22 kg de roches lunaires.

Ils rejoignent par la suite Michael Collins, resté en orbite lunaire, et l’équipage reviendra sur Terre le 24 juillet.

A leur retour, l’équipage restera en quarantaine pendant 21 jours, et à leur sortie, ils entameront la partie la plus difficile de leur mission, à savoir les célébrations de celle-ci, auxquelles ils devront participer.

Les premières festivités seront, bien sûr, américaines, avec la célèbre parade à New York, où ils défileront en voiture ouverte sur Broadway et Park Avenue et remonteront jusqu’au siège des Nations-Unies : défilé surnommé ‘’The Canyon of Heroes’’ où les astronautes, et les rues, aurons été littéralement recouverts de papier confettis : les fameuses ticker tape parades.

(Crédits : NASA / Bill Taub)
Une autre célébration importante aura lieu à Los Angeles, au Century Plaza Hotel, avec la présence du Président Richard Nixon et de nombreuses vedettes hollywoodiennes.

Ils entameront un tour du monde spécial, Goodwill Round the World Flight Tour, qui les amènera à visiter 24 pays en 38 jours (du 29 septembre au 5 novembre 1969. Cette tournée mondiale a été surnommée ‘’The Giant Leap Tour’’ (à l’origine Project Giantstep). Les trois astronautes ont effectué ce tour du monde en compagnie de leurs épouses respectives : Janet Armstrong, Patricia Collins et Joan Aldrin.

Pour ce tour du monde, l’avion présidentiel américain sera utilisé avec l’accord du Président Nixon. C’était un Boeing 707 modifié (VC-137) immatriculé N86970. C’était le premier appareil surnommé ‘’Air Force One’’.



C’était la première fois qu’un équipage d’astronautes effectuait ainsi un tour du monde. 
Cela fût aussi un véritable tour de force au niveau de l’organisation qui nécessita une pleine coopération entre la NASA et le State Department pour mettre au point en si peu de temps ce programme de voyage.

Ces visites ont été considérés comme des sortes de ‘’fêtes nationales’’ dans les pays visités avec une foule immense et des retransmissions à la télé (parfois en direct) des arrivées des astronautes sur place.
A chaque fois, le Star Spangled Banner était joué, et tout le monde se figeait, face au drapeau et la main sur le cœur. Cela a beaucoup impressionné les astronautes et les personnes qui les accompagnaient de devoir faire ceci, jusqu’à plusieurs fois par jour, dans les différents pays.

Il y avait trois types de souvenirs, cadeaux, que l’équipage distribuaient et donnaient aux dignitaires des pays visités :

-          Réplique de la plaque laissée sur la Lune et qui était fixé sur un support en noyer. Une réplique était présentée à maire ou responsable de la ville visitée.

-     Réplique du disque laissé sur la Lune et contenant les messages de plusieurs personnalités mondiales (voir le sujet sur les Goodwill Disc). La présentation contenait donc la réplique dans un cadre et une sorte de loupe grossissante. Cette présentation a été offerte à chacune des personnalités qui avaient laissé un message sur le disque original :

Argentine : Président Juan Carlos Ongonia
Australie : 1er Ministre John Gorton
Belgique : le Roi Baudouin 1er
Brésil : Président Arthur Da Costa Silva
Colombie : Président Carlos Lleras Restrepo
Corée du Sud : Président Park Chung Hee
Grande-Bretagne : la Reine Elisabeth II
Inde : Premier Ministre Indira Gandhi
Iran : le Shah Mohammed Reza Pahlavi
Italie : Président Guiseppe Sarget
Japon : Premier Ministre Eisako Sato
Mexique : Président Gustavo Diaz Ordaz
Norvège : le Roi Olaf V
Pays-Bas : la Reine Julianna
Thaïlande : le Roi Bhumibol
Turquie : Président Cevdet Sunay
Vatican : le Pape Paul VI
Yougoslavie : le Président Tito
Zaïre : Président Mobutu

-          Des séries de photos dédicacées de la mission Apollo 11 (2 tailles : 20x25 cm sous cadres 30x40 et 30x40 sous cadres 40x55). L’équipage les signaient dans l’avion pendant le vol et elles étaient toutes personnalisées au nom de la personne qui recevait la photo (ministres, ambassadeurs, maires, etc …).

(Goodwill Disc)
D’autres étapes avaient aussi été envisagées comme l’Egypte ou Israël, mais des considérations géopolitiques d’alors, firent que certains pays n’eurent pas la chance d’être visités.

Ce fût un tour du monde très éprouvant physiquement pour les astronautes, leurs femmes et les personnes accompagnantes. Plusieurs d’entre eux attrapèrent des coups de froids à cause des changements fréquents de températures, et surtout de la grande fatigue causée par un sommeil perturbé. Il y eu aussi les problèmes de nourritures (locales), boissons, etc …
A plusieurs reprises, les accompagnants ainsi que les astronautes et leurs épouses ont demandé des étapes plus longues pour du repos.
Rome et Belgrade seront ‘’des étapes’’ de repos pour tout le monde. Tout le monde, astronautes compris, perdit du poids lors de ce tour du monde.

Les astronautes donneront 22 conférences durant ce voyage.


Il y a eu deux équipages qui composèrent l’avion présidentiel :

1ère partie du voyage de Wahington DC à Rome :

Lieutenant-Colonel Carl A. Peden, Commandant de bord
Major David H. Shaw, copilote
Major Lester C. McClelland, copilote
Ainsi qu’une quinzaine de militaires allant du radio au stewart.

2ème partie du voyage de Rome à Washington DC :

Major Kenneth L. Cox, Commandant de bord
Major Frank O. Pusey, copilote
Major Robert W. Pollard, copilote
Ainsi également qu’une dizaine de militaires.

L’ensemble du personnel militaire embarqué sur l’avion présidentiel était commandé par le Colonel Ralph Albertazzie.

Une quinzaine d’autres personnes, de la NASA ou de différents organismes ministériels, étaient également présentes lors de ce tour du monde, dont le célèbre photographe de la NASA William P. ‘’Bill’’ Taub.

Durant ce tour du monde, 24 pays et 100 millions de personnes auront accueilli les astronautes d’Apollo 11. Plusieurs milliers de personnalités de tous pays, et de tous horizons, leur auront également serrés la main.

Le tour du monde se termine le 5 novembre avec une réception à la Maison-Blanche, en compagnie du Président Richard Nixon.


Itinéraire :

29 septembre 1969 : Départ de Washington DC (depuis la base d’Andrews)
29 septembre : Houston et le Johnson Space Center pour récupérer l’équipage et leurs épouses
29 au 30 septembre : Mexico City (Mexique)
30 sept au 1er octobre : Bogota (Colombie)
1er octobre : Brasilia (Brésil)
1er et 2 octobre : Buenos Aires (Argentine)
2 au 4 octobre : Rio de Janeiro (Brésil)
4 au 6 octobre : Las Palmas aux Îles Canaries (Espagne)
6 au 8 octobre : Madrid (Espagne)
8 au 9 octobre : Paris (France)
9 octobre : Amsterdam (Pays-Bas)
9 et 10 octobre : Bruxelles (Belgique)
10 au 12 octobre : Oslo (Norvège)
12 octobre : Bonn (Allemagne / Ex RFA)
12 au 14 octobre : Berlin-Ouest (Allemagne / Ex RFA)
14 et 15 octobre : Londres (Grande-Bretagne)
15 au 18 octobre : Rome (Italie)
16 octobre : Vatican
18 au 20 octobre : Belgrade (Ex Yougoslavie)
20 au 22 octobre : Ankara (Turquie)
22 au 24 octobre : Kinshasa (Congo / Ex Zaïre)
24 au 25 octobre : Bombay (Inde)
25 octobre : Dacca (Bangladesh / Ex Pakistan Oriental)
26 au 28 octobre : Bangkok (Thaïlande)
28 au 31 octobre : Téhéran (Iran)
31 octobre : Perth (Australie)
31 octobre au 2 novembre : Sydney (Australie)
2 au 3 novembre : Agana (Guam)
3 au 4 novembre : Séoul (Corée du Sud)
4 et 5 novembre : Tokyo (Japon)
5 novembre : Base Air Force Elmendorf en Alaska (USA)
5 novembre : Retour à Washington DC

29 au 30 septembre : Mexico City. Une foule immense entoure l’équipage qui ne s’attendait pas à un tem engouement. Les services d’ordre sont complètement dépassés.


(Médaille en or commémorant la visite des astronautes à Mexico)
1er octobre : Après la visite de Bogota, Buzz Aldrin quitte le Tour pour donner une conférence à Atlantic City. Il rejoindra l’équipage à Las Palmas le 4 octobre.

1er octobre : Le stop à Brasilia n’était pas prévu. À l’origine, ce devait être la Bolivie et La Paz, mais les relations diplomatiques entre les USA et la Bolivie venaient d’être suspendues, et celle-ci refusait le survol de son territoire pour aller en Argentine. L’avion fit un détour et un se posa à Brasilia pour un ravitaillement en carburant. Pendant ce temps (environ 2-3 heures), le maire et d’autres personnalités de la ville rencontrèrent l’équipage et firent avec eux un tour de la ville en car.

8 octobre : L’équipage Apollo 11 se trouve à Paris.
Parmi toutes les choses à faire (UNESCO, Hôtel de Ville de Paris, Matignon, Elysée, Aéro-Club de France), les trois astronautes participent, dans un théâtre parisien, à une conférence filmée et qui sera vue par des millions de télespectateurs.

A la fin de la conférence, un homme se rue sur scène. Il est rapidement maîtrisé par le service d’ordre avant d’arriver au-devant de Neil Armstrong. Il s’agit d’un acteur de 27 ans, Daniel Villenfin, qui déclara par la suite juste vouloir un autographe d’Armstrong (on voit très bien le stylo et le document à signer).

À Paris, diverses médailles seront remises à l'équipage comme la Légion d’Honneur, la médaille de la ville de Paris, la Médaille Or de l'Aéro-Club de France. Ils recevront aussi, chacun, un LEM en or massif (de 826 grammes) conçu par le joaillier Cartier et offert par le journal Le Figaro grâce à une souscription de ses lecteurs (mais nous aurons l'occasion d'en reparler).


(L'incident du théâtre parisien)
(L'équipage Apollo 11 avec les LEM en or du Figaro)
9 octobre : Après une visite au Palais Royal à Amsterdam, l’équipage va faire une balade sur les canaux de la ville (énorme publicité pour Reederij P. Kooij, l’opérateur de la société de bateaux). Ils sont accompagnés du maire de la ville Mr Samkalden qui leur remet la médaille de la ville.
Il y a peu de monde sur les bords des canaux mais par contre, beaucoup d’enfants, qui ont eu une heure de sortie à la place d’une heure de cours pour voir l’équipage.
En passant devant l’Apollo Hotel, les astronautes peuvent voir le personnel de celui-ci tenir des pancartes : Apollo Hotel welcomes the Apollo 11 astronauts.



(A Bruxelles, avec le Roi Baudouin et la Reine Fabiola)
12 au 14 octobre : L’équipage passe à proximité du Mur de Berlin et visitent des check-points où ils croisent des militaires russes.
Les Collins en profitent pour faire une petite escapade en Italie, à Gênes, où ils recevront la médaille de la ville.

15 au 18 octobre : L’étape à Rome permettra à tout le monde de se reposer.
De plus, l’Ambassade américaine à Rome leur est totalement ‘’offerte’’ (dont la piscine) car il n’y a pas d’ambassadeur sur place (le poste était vacant).

16 octobre : L’équipage est reçu au Vatican par le pape Paul VI.
Le pape offrira à chacun des astronautes un médaillon en argent représentant saint François d’Assise sur l’avers et Paul 6 au revers.


18 au 20 octobre : Pendant leur séjour à Belgrade, l’équipage participe à une chasse aux canards avec le vice-premier ministre de Tito. Les femmes feront une croisière sur le Danube et les accompagnants visiteront le pays en car.
Il y aura aussi un grand déjeuner avec des spécialités serbes, notamment du cochon rôti et du Slivovitz, qui est la boisson nationale. Un alcool servit dans des petits verres et auquel on met le feu avant de le boire cul-sec.
Le déjeuner s’est terminé vers 17h00 et il a fallu enchainer avec le dîner composé des canards abattus par l’équipage.

22 au 24 octobre : Le lieu de résidence à Kinshasa est à 40 km environ de l’aéroport.
Un service d’ordre imposant est mis en place sur la route. Les policiers ont d’énormes fouets et n’hésitent pas à s’en servir dès que quelqu’un quitte les rangs et veut s’approcher des voitures.
Le lieu de résidence avait un zoo qui appartenait au Président Mobutu.

Lors du banquet donné par le Président Mobutu, un spectacle de danse traditionnel est donné et le thème est ‘’La traque au Lion’’. Buzz Aldrin se joint aux danseurs ! Le lendemain, la presse locale publie une photo.

Les astronautes reçoivent l’Ordre du Léopard.

24 au 25 octobre : A Bombay, on estime qu’il y a eu plus d’un million et demi de personnes pour accueillir l’équipage.


(Cachet spécial commémoratif de Bombay)
25 octobre : Une foule immense attend les astronautes à Dacca.
Les barrières de sécurité de l’aéroport sont cassées et la foule envahit la piste. Les pilotes de l’avion sont obligés de couper les moteurs à peine posés.
Seules des voitures de police pourront atteindre l’avion et faire descendre les passagers en toute sécurité. Il faisait très chaud et les voitures chauffaient très vite, notamment les moteurs. La voiture conduisant les femmes des astronautes tomba en panne et on descendit certaines personnes accompagnantes et les pilotes de l’une d’elles en remplacement. Ils se retrouvèrent au milieu de la foule et sans voiture…
Les autorités ont estimé, au plus bas, qu’il y avait un million de personnes dans les rues pour accueillir les astronautes.



28 au 31 octobre : A Téhéran, pendant que les accompagnants et les épouses visitent les bijoux de la famille du Shah d’Iran dans une crypte, quelqu’un touche malencontreusement une vitre d’exposition et l’alarme sonne entrainant ainsi une fermeture automatique des portes. La sécurité sur place bloque les portes tant bien que mal en faisant évacuer rapidement, très rapidement, les visiteurs.

31 octobre : Alors que l’avion vient de se poser à Perth, tout le monde est consigné à bord jusqu’à l’arrivée des services de l’immigration / Inspection qui viendront pulvériser un produit contre la mouche tsé-tsé, et personne ne pouvait descendre tant que ce ne serait pas terminé.



4 et 5 novembre : L’Ordre de la Culture est remis à l’équipage.

5 novembre : Le stop à la base Elmendorf en Alsaka est un ravitaillement.
A l’origine, après Tokyo, l’équipage devait aller à Hawaii pour deux jours mais le Président Nixon qui devait partir en vacances avec sa famille, demanda le retour direct à Washington.



Sources :
Diverses revues NASA 
‘’Before this Decade is out’’ / NASA SP-4223
NASA Oral History Project / Geneva Barnes
US Department of State
New York Times du 6 novembre 1969


Aucun commentaire:

Publier un commentaire