lundi 13 avril 2015

50 ans de coopération spatiale France - Inde / Emission philatélique 2015


50 ans de la coopération spatiale France-Inde

Emission d’une série philatélique commune

C’est aujourd’hui, 13 avril 2015, qu’a lieu la sortie officielle d’une émission commune philatélique France – Inde commémorant le 50ème anniversaire de la coopération spatiale entre nos deux pays.

La présentation de cette émission, s’est déroulée vendredi 10 avril en fin d’après-midi à l’Elysée en présence du Président de la République François Hollande et du Premier Ministre indien Narandra Modi qui était en visite officielle en France.
Un Premier Jour et une mise en vente anticipée a eu lieu pendant deux heures (17h00-19h30) ce même vendredi au siège du CNES à Paris.
(Crédit : AP / SS)

Il s’agit d’une émission commune de deux timbres, c'est-à-dire que les timbres émis sont identiques (ou presque) dans les deux pays, ici, l’Inde et la France.

En 1964, la France transmettait à l’Inde des licences de fusées Centaure qui sont à l’origine des lanceurs indiens. Aujourd’hui, l’ISRO (l’agence spatiale indienne) est le deuxième partenaire du CNES, la coopération privilégiant l’étude du climat et la surveillance de l’environnement.
Cette coopération est très joliment illustrée par cette émission de deux timbres représentant le satellites Megha-Tropiques, lancé en 2011, et qui est un satellite d’observation de l’atmosphère tropicale, et le satellite Saral-AltiKa, lancé en 2013, qui est lui, un satellite consacré à l’océanographie et de localisation.

Ces succès illustrent la réussite de cette coopération.


Le satellite Megha-Tropiques

Satellite franco-indien lancé le 12 octobre 2011 par un lanceur indien PLSV (PLSV-C18). 
Il est conçu pour étudier les échanges d’énergie thermique entre les océans et l’atmosphère dans la zone tropicale afin de mieux comprendre l’incidence que cela peut avoir sur le climat.
Les données sont exploitées par la France et l’inde. Megha signifie ‘’nuage’’ en sanskrit.

Plusieurs instruments sont installés sur le satellite (source CNES) :

- Un radiomètre-imageur Madras qui recueille les données sur les pluies, la vapeur d’eau et les nuages.   Il a été développé conjointement entre l’ISRO et le CNES.
- Un radiomètre-sondeur Saphir, qui mesure la verticalité de l’humidité dans l’atmosphère, et    développé par le CNES.
- Un radiomètre bande large ScaRab qui mesure le bilan radiatif de la Terre, et développé par le CNES.


Le satellite SARAL-AltiKa

Lancé le 25 février 2013 sur une orbite polaire par un lanceur indien PLSV, ce satellite remplace Jason-1. Il a pour mission de mesurer le niveau des mers afin d’étudier la circulation océanique grâce à l’altimétrie satellitaire. Pour ce faire, il utilise AltiKa qui est un Altimètre-radiomètre qui fonctionne en bande Ka.
SARAL-Altika est un ‘’petit’’ satellite. Il mesure 0,98 m x 0,98 m x 2,6 m pour un poids de 380 kg. Il a deux panneaux solaires de 1,2 m x 1,4 m fournissant 720 Watts.

Outre AltiKa, SARAL possède :

- Une antenne DORIS qui permet de mesurer avec précision l’orbite du satellite pour une exploitation optimale des données d’AltiKa.
- Un réflecteur laser qui a le même rôle que DORIS.
- Un système Argos-3 qui collectent les données qui sont émises par les quelques 20 000 plateformes Argos dans le monde (sur des bouées fixes, bouées dérivantes, bateaux, animaux). Cela permet le calcul de la position par effet Doppler et il renvoie les informations à la cinquantaine de stations terrestres dédiées au recueil de ces données.

La durée de vie annoncée de SARAL est de 3 à 5 ans.


Une exposition consacrée à ces cinquante années de coopération spatiale et aux rôles de ces satellites se tient actuellement au siège du CNES à Paris jusqu’au 15 avril (photos à suivre).


Pour cette émission commune, il y a donc deux timbres de différentes valeurs :

- 1,20 euro Satellite Megha-Tropiques / 25 roupies
  Ce tarif correspond à l’envoi d’une lettre prioritaire jusqu’à 20 g pour l’étranger
- 0,76 euro Satellite Saral-AltiKa / 5 roupies
  Ce tarif correspond à l’envoi d’une lettre prioritaire jusqu’à 20 g en France.

Deux artistes ont créé ces timbres qui ont été imprimés en héliogravure :

1,20 Magha-Tropiques par l’artiste français David Ducros. Il est l’illustrateur principal du CNES depuis de nombreuses années.
0,76 SARAL par l’artiste indien Sankha Samantha qui a déjà créé plusieurs timbres pour la poste indienne.

Les timbres sont dentelés et possèdent chacun deux barres phosphorescentes (afin d’aider au tri).

Les cachets illustrés 1er Jour ont été créés aussi par David Ducros.

Les deux timbres sont donc émis simultanément en France et en Inde.
Le tirage annoncé est de 1 200 000 séries imprimées en 30 timbres par feuille.

La Poste française vend dans ses bureaux les deux timbres français, mais aussi, comme pour toutes les émissions communes, une pochette commémorative spéciale où l’on retrouve les timbres neufs des deux pays.
La pochette a été conçue par l’artiste française Stéphanie Ghinea.
Vendue sous blister, elle se présente sous la forme d’un triptyque comprenant les quatre timbres neufs et un texte explicatif en trois langues : français, anglais et sanskrit.

Il y a également, bien sûr le 1er Jour, avec le cachet illustré. Ce premier jour existe aussi pour l’Inde.

Un très joli document philatélique a été aussi émis, avec lui, les deux séries de timbres et les oblitérations 1er Jour des deux pays (vendu 6 euros).
Les illustrations couleurs de ce document (1ère et dernière page) sont de Michel Rey (Megha-Tropiques) et Olivier Satler (SARAL). Il y a aussi le même texte explicatif trilingue que fans la pochette commémorative spéciale.

Deux enveloppes PaP (Prêt à Poster), vendus sous blister sont aussi proposées à la vente (4,90 euros).
C’est Stéphanie Ghinea qui a conçu les illustrations.
A l’intérieur du blister se trouvent également deux très jolies vues numériques des satellites.

Et pour terminer, du moins du côté français et de ce qui sera proposé au grand public dans les bureaux de poste, une gravure souvenir des deux timbres (vendue 2 euros).
(Plaquette de présentation de vente des deux timbres indiens)
Crédit : Stéphane Sebile / Spacemen1969
               Space Quotes – Souvenirs d’espace

             

2 commentaires:

  1. Bonjour Spacemen
    C'est une question pour te demander l'autorisation de reprendre ton article "50 ans de coopération spatiale France - Inde / Emission philatélique 2015"
    Sur mon site de philatélie www.wikitimbres.fr

    Cordialement
    Nguyen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Pas de problème - merci de votre intérêt

      Supprimer