lundi 3 octobre 2016

25ème anniversaire de la mission Soyouz TM-13 - Austromir / 1er autrichien et 1er kazakh dans l'espace


Il y a 25 ans, ce 2 octobre 1991, s'envole la capsule Soyouz TM-13 qui part en direction de la station spatiale russe MIR avec à son bord 3 cosmonautes :

- Alexandre Volkov, Commandant (3ème vol - 44 ans)
- Toktar Aubakirov, Cosmonaute (1er vol - 46 ans) / Kazakhstan
- Franz Viehböck, Cosmonaute (1er vol - 32 ans) / Autriche


Ce vol est un peu particulier car il n'y a aucun Ingénieur de vol à bord. L'Autriche a payé le billet de Franz Viehböck pour un montant d'environ 7 millions de $ de l'époque -mission Austromir, et l'URSS (encore en place à l'époque) a offert le voyage de Toktar Aubakirov en gage des bonnes relations entre l'URSS et le Kazakhstan nouvellement indépendant. En effet, le cosmodrome de Baïkonour qui se trouvait auparavant en URSS se trouve dorénavant sur le territoire de la nouvelle république du Kazakhstan.
Viehbökh devient le premier autrichien dans l'espace et Aubakirov le premier kazakh officiel dans l'espace.
(Enveloppe commémorative signée par Franz Viehböck et sa doublure Clemens Lothaller)
(Patchs personnels de Toktar Aubakirov et de Franz Viehböck)
Après un vol de 2 jours, la capsule s'arrime au module Krystal de la station MIR. 

L'objectif principal de la mission est un échange de cosmonaute où Alexandre Volkov vient remplacer Anatoli Artsebarsky en place depuis mai avec Sergueï Krikalev (voir le sujet sur Soyouz TM-12). Alexandre Volkov et Sergueï Krikalev deviennent donc le 10ème  équipage résident de MIR.
(les deux équipages, Soyouz TM-13 et le 9ème de MIR)
(Flown Cover / enveloppe ayant voyagé dans MIR signée par les deux équipages et Lothaller)
A l'origine, Sergueï Krikalev devait aussi redescendre et être remplacé par Alexandre Kaleri. Mais avec les problèmes économiques en URSS (puis la chute de celle-ci fin 1991), ont fait qu'il y a eu une réduction des coûts, et qu'il fallait aussi préserver à tout prix les bonnes relations avec le Kazakhstan. Kaleri a donc été ''débarqué'' de la relève pour être remplacé par le kazakh Aubakirov. Et Krikalev s'est donc vu contraint de rester quelques mois de plus (il rentrera sur Terre avec Volkov le 25 mars 1992). Les médias occidentaux ont reporté que Krikalev avait été oublié dans la station MIR, ce qui est évidemment inexact, mais la légende demeure.

Si Toktar Aubakirov n'avait pas de programme spécifique pendant son vol, Franz Viehböck en avait un qui était particulièrement dense. Plusieurs expériences avec leurs matériels avaient déjà été mises en place à bord de MIR bien avant son arrivée.
Il y avait plusieurs expériences et tests concernant la circulation sanguine, la pression sanguine en apesanteur. Ainsi ques des expériences sur les muscles des bras et des jambes. Une veste spéciale ''connectée''.
Avec Audimir, Viehböck analysa la composition du sang et l'action des poumons en apesanteur par diffusion de leurs bruits dans cet appareil. il y a eu aussi Logion qui consistait en un ionomètre à métal liquide pour analyset et comprendre le rôle des ''flashovers'' qui causaient des pertes de puissance dans la station. Et d'autres expériences de communications (Datamir et du radio-amateur), etc... eurent aussi lieu.

Pour la petite histoire, après son vol, Franz Viehböck, postula aux sélections d'astronautes de 1992 et 1998 de l'ESA, et il n'a pas été retenu.

Les trois hommes, Anatoli Artsebarsky, Franz Viehbök et Toktar Aubakirov rentrent sur Terre le 10 octobre 1991 après avoir passé 144 jours 15 heures 21 minutes dans l'espace pour le premier et 7 jours 22 heures 12 minutes pour les deux autres.

(Timbre ayant voyagé dans MIR lors de cette mission)
(Couverture d'un magazine avec article arguant l'oubli de Krikalev à bord de MIR)
Crédit : Collection Spacemen1969 / Stéphane Sebile
             Space Quotes - Souvenirs d'espace

Aucun commentaire:

Publier un commentaire