jeudi 25 septembre 2014

Mission STS-78 / Le Patch méconnu ANSTJ (anstj)


Le Patch méconnu de la mission STS-78
Patch anstj pour Jean-Jacques Favier



Le 20 juin 1996, la navette spatiale Columbia décolle pour la mission STS-78.
À son bord se trouvent sept astronautes dont un français :

-          Tom Henricks, Commandant (4ème vol)
-          Kevin Kregel, Pilote (2ème vol)
-          Richard Linnehan, Mission Specialist (1er vol)
-          Susan Helms, Mission Specialist (3ème vol)
-          Charles Brady, Mission Specialist (1er vol)
-          Jean-Jacques Favier, Payload Specialist – France / CNES (1er vol)
-          Robert Thirsk, Payload Specialist – Canada / CSA (1er vol)

(Photo signée par le Commandant et les deux Payload Specialist de la mission)
Jean-Jacques Favier est sélectionné comme astronaute par le CNES en 1985. 


Ce vol est dédié à la ‘’Sciences de la vie et sciences physique en Microgravité’’ (Life and Microgravity Sciences = LMS) et pour ce faire, le module Spacelab est à bord de la soute de Columbia. Ce vol scientifique sera un vol de très longue durée puisque la mission va durer 16 jours et 21 heures (un des plus longs vols du programme navette).

De très nombreuses expériences seront menées lors de ce vol et ont été proposées par la NASA, l’ESA, le CNES et la CSA.


Outre ces expériences dédiées aux sciences de la vie, biologie et physique en impesanteur, le CNES avait décidé de faire voler des expériences pédagogiques à bord de Columbia et qui seraient montrées au jeune public par l’astronaute Jean-Jacques Favier.
Le CNES demande donc à l’Association Nationale Sciences Techniques Jeunesse – anstj (devenue Planète Sciences en 2002 / www.planete-sciences.org ) de l’aider à préparer une série d’expériences.
C’est la ‘’Commission Apesanteur’’ de l’anstj et ‘’service Jeunesse-Education’’ du CNES qui s’occupent de cela.

Le délai est assez court, et il faut quelque chose de léger, qui prenne peu de place, soit pratique, pour que Jean-Jacques Favier puisse, à bord de Columbia, mener des expériences simples qui mettent en évidence des notions élémentaires concernant la micropesanteur et la propulsion par réaction. Ce sera la mallette pédagogique ‘’Poids Coq’’, à l’origine développée pour la mission Aragatz de Jean-Loup Chrétien, huit ans auparavant.
On utilisera la mallette de rechange qui sera reconditionnée ; la mallette d’origine, utilisée par Chrétien, étant restée à bord de MIR.

La mallette contiendra donc 4 types d’expériences :

- Inclinaison pour montrer l’absence de verticale et de notion de plan incliné dans l’espace (une petite bille dans un tube transparent reste-t-elle immobile ?)
- Densité illustrant la différence de positionnement d’objets de densités différentes, selon qu’ils sont au repos ou en micropesanteur, agités ou soumis à une force centrifuge (Observation de billes à l’intérieur d’un pot rempli de liquide. Que se passera t-il ? )
- Réaction illustrant l’action et la réaction / propulsion par éjection d’une masse (éjection par un ressort d’une bille retenue par une ventouse accolée à un petit vaisseau = que va-t-il arriver aux petits astronautes de papier enfermés dans le cylindre)
- Ballon illustrant également l’action et la réaction / propulsion par éjection d’une masse gazeuse (expérience du ballon de baudruche)

La mallette reviendra sur Terre. Elle est exposée actuellement dans le Hall Espace du Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget.


Le CNES demande également de faire voler un objet symbolique lors de cette mission : ce sera un patch.

Quoique de plus naturel et symbolique que de faire voler un patch qui est une tradition depuis le début des vols habités. C’est là encore l’anstj qui va s’en occuper.

Pierre-François Mouriaux (webmaster du célèbre Cosmopif et président de la dynamique association Histoires d’espace – HDE / www.asso-hde.com ), responsable à l'époque du département Espace de l'anstj,  va dessiner et concevoir ce patch. Il va s’inspirer de celui de la mission STS-46.

(Logo de la mission STS-46)
C’est donc une sorte ‘’Patch Perso’’ pour Jean-Jacques Favier, même si officiellement il n’a pas été conçu pour représenter l’ensemble de sa mission à bord de Columbia, mais bien pour sa participation aux expériences pédagogiques.



250 patchs très joliment brodés, ont été fabriqués en Chine (via un équipementier de sports de l’Essonne) et vendus ou/et offerts aux membres de l’anstj. Il mesure 10 cm de diamètre.

(Extrait du 32Infos n°54 de mars 1996)
Seuls 4 de ces patchs ont volé à bord de Columbia et après leur retour, ils ont été restitués au CNES. Mais pas plus d’infos quand à leur lieu de rangement actuellement.

Très peu de ces patchs subsistent aujourd’hui.
N’étant pas un ‘’patch officiel’’, je dirais que la plupart des collectionneurs ne le connaissent pas, mais les rares qui le connaissent se l’arrache littéralement.





Patch ANSTJ volontairement tagué pour l'article

Sources / Crédits :
Stéphane Sebile / Space Quotes – Souvenirs d’espace
Pierre-François Mouriaux (avec tous mes remerciements)
CNES / 32Info / CADMOS
ANSTJ/Planète Sciences

Crédit Photos :
Collection Spacemen1969
Space Quotes – Souvenirs d’espace

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire